dimanche 19 janvier 2020

La Galanterie au 21éme siècle : Un comportement sexy ou une attitude sexiste?

Où est cette attitude à prononcer " Lady is first" à la femme sur le seuil d'une porte ?

Où est cette gentillesse masculine à lui céder sa place dans les transports en commun ou à l'aider à porter ses bagages à les placer dans le compartiment d’un train sans se sentir avilies ?

Où sont ces attitudes des hommes qui épaulent les femmes à porter leurs valises dans les Aéroports ?

Où sont ces mecs qui invitent leurs femmes au restaurant en tirant légèrement le siège pour les inviter à s’asseoir, à leur ouvrir la portière de la voiture avant de monter lui-même ?

Où est cette délicatesse à tirer la chaise pour que la femme puisse s’assoir, prendre délicatement son manteau à son arrivée, la précéder dans les escaliers afin de ne pas être tenté de regarder sous son jupon ? 

Où est cette contenance à être prévenant et attentionné à l'égard des femmes et de leur témoigner du respect et de la considération.

Hormis le jour du Saint-Valentin avec son cortège de roses, de lettres parfumées, des proses en eau de rose sur un ton doucereux et douceâtre, la galanterie, hélas, devient de plus en plus rare.

Comme disait Honoré de Balzac dans la comédie humaine, le caractère de notre temps, a gangrené la galanterie ; le mot " galant " s'esquive ; la courtoisie à la femme fait de plus en plus lugubrement défaut ; la galanterie est reléguée au rang des accessoires, avec le sexisme qui prédomine.

Pour preuve, selon des sondages, toutes les 7 minutes, 1 femme est violée en France !

Etymologiquement, la galanterie se présente comme un ensemble de manières développées par un homme en vue de faciliter les déplacements, les mouvements ou l'habillement d'une femme.

Elle consiste, à titre illustratif, à laisser la priorité à la femme sur le seuil d'une porte, à lui céder sa place dans les transports en commun ou à l'aider à porter ses bagages.

Plus généralement, il s'agit d'être prévenant et attentionné à l'égard des femmes et de leur témoigner du respect et de la considération". La galanterie serait donc une séduction " Soft" des hommes envers les femmes consistant à témoigner à ces dernières un respect, des attentions et des égards particuliers.

Que penser de la galanterie qui fut pendant des lustres comme un élément sublime de la civilisation occidentale, un symbole de l’élégance ?

Est-elle autre chose qu’un comportement phallocentrique et macho destiné à bisser aux femmes qu’elles sont congénitalement faibles qui les empêche aussi bien d’ouvrir aisément les portes que de porter seules leurs valises ? Quelles sont les frontières entre la galanterie, la séduction et le harcèlement ?

Je pense que la galanterie, expression d’affabilité, est une révérence à la femme, une escorte à sa faillibilité, une forme d’hommage à une mère, une manière de bienséance à une sœur, une manière de préséance à sa femme.

La galanterie, c’est la class, la galanterie est romanesque et chevaleresque, c’est une touche auguste et noble. C’est l’ex-voto de la féminité, c’est l’expression même de la virilité et le symbole de la masculinité : C’est en cela que la galanterie est plus sexy que sexiste. Les hommes galants sont toujours ces hommes qui estiment les Femmes.

A notre sens, la galanterie, c’est l’exact contraire de la rusticité, de l’impolitesse, de l’impudence, des gestes inconvenants dont se plaignent nombre de femmes à l’heure actuelle, quand, dans la rue, elles sont confrontées aux sifflements et chuintements. Dans les bus et les tramways, elles sont accolées aux attouchements et au frotteurisme et à autres comportements aborigène et primitifs.

Contrairement, à la galanterie qui apparue en France qu’au XIIe siècle connue à l’époque sous le nom "d’amour courtois" ou aujourd’hui dans les sociétés modernes, comme un objet archéologique, l’islam, depuis plus de 14 siècle, accorda une grande considération à la femme, expression une déférence de l'homme envers la femme.
Pour pièce à conviction, le Prophète, paix et bénédiction sur LUI, nous ne recommande-t-il pas dans ce récit, la piété envers les femmes et la nécessité de se montrer affectueux, affectif et affable avec elles ?

Pour preuve, le Prophète, paix et bénédiction sur LUI ne les fait-il pas ressembler à des amphores pour exprimer leurs fragilités et leurs sensibilités ?

Nous ne croyons pas que l'égalité et la parité que cherche la femme, soit au Maroc ou sur d’autres cieux, doit se conquérir au préjudice de l'élégance, de la politesse et des règles de bienséance qui rendent la vie en société plus agréable.

La galanterie doit être vécue comme une forme de respect et de profonde politesse en réinventant le savoir-vivre et de douceur des relations entre hommes et femmes tout en évitant tout amalgame entre galanterie, séduction, drague et harcèlement.  

Au lieu de garder au frigo son feeling et ses sentiments jusqu’au jour du 14 Février de chaque année, les hommes ne doivent-ils pas rendre Saint-Valentin day everday envers leurs femmes?

Guillaume Apollinaire , n’a-t-il pas dit, dans les Trois Don Juan, qu’un homme bien né se reconnaît à deux qualités : la galanterie et la bravoure ?







mercredi 1 janvier 2020

Humour et Humeur: Perte de temps ou sources de motivation au travail ?

Le rire n’est-il pas le propre de l'homme disait l’écrivain français humaniste de la Renaissance,Rabelais, alias Alcofribas Nasier ?  Et pourtant, durant mes années dans le secteur public, plus de 23 chandelles, et encore aujourd'hui, je constate que le rire est souvent galvaudé et tiré par les cheveux. En effet, un grand nombre d’agents et de cadres administratifs pensent qu’être un bon fonctionnaire, un bon chef de service, un excellent chef de division ou un directeur signifie froncer les sourcils du matin au soir. Et pourtant, je me rappellerai toujours ce que m’a dit l’un de mes premiers collègues dans le Ministère de l’Education Nationale dans laquelle j’ai atterri un bon Lundi providentiel du 4 Mars 1996 : Pour être un bon fonctionnaire, il faut savoir être sérieux sans se prendre au sérieux.

De fait, pour la majorité, si non quasi-la totalité d’entre nous, nous ne sauvons pas de vie au quotidien et je me suis toujours demandé ce qui pouvait justifier que quelqu’un s’énerve ou se mine le moral pour une question de montonie de travail.

Je me rappellerai toujours ce que m’a dit l’un de mes collègues lorsque j’étais jeune fonctionnaire quand je n’arrivai pas à trouver un fichier d’un grand fonctionnaire en état de promotion du travail; j’étais stressé, très stressé, et mon collègue de bureau m’a dit froidement et calemement la chose suivante : Mustapha, je vois dans tes yeux que cette affaire te stressait. Dis-toi une bonne chose, détend toi, il n’y a rien d’important ou de vital dans cette affaire.

Et, il se mettait à me raconter une blague qui faisait la toile à cette époque toute en cherchant la fiche et Eureka, il l’a trouvée. Autant vous dire que mon état d’esprit n’était pas tout à fait le même après.

De ce fait et après ce jour j’ai commencé à relativiser, à dédramatiser mais aussi à gérer le stress avec l’humour et la bonne humeur. Pourquoi ?

Primo, l’Humour aide à dédramatiser :

Comme disait Marguerite Yourcenar "Il faut toujours un coup de folie pour bâtir un destin", ouvrir le bal et ébaucher une réunion potentiellement sérieuse par l’humour, une anecdote, une historiette permet d’aérer l’atmosphère sérieuse qui règne sur la réunion, une telle plaisanterie permet de trimer, certes, mais entre personnes positives qui vont résoudre des problèmes et chercher des solutions plutôt que des coupables !!

L’humour et la bonne humeur d’un responsable dans la fonction publique ou un manager dans le secteur privé permet à tout le Team de travailler dans l’équanimité, l’accalmie et légalité d'âme. Je pense que la plus grande erreur qu’un administrateur ou un manager puisse avoir est d’oppresser son équipe quand on sait que dans le secteur privé plus de 50% des démissions sont imputables et motivées par la décision de s'écarter des vibrations négatives de son manager.

Secundo, l’humour relaxe et relâche la parole :
Je crois profondément que le management public d’aujourd’hui pâtit, semble-t-il , des non-dits, des refoulements par manque de climat de confiance. La bonne humeur et l’humour permettent à toute l’équipe de dire ce qu’il pense, de vivre les 8/24 en convivialité. En clair, un responsable capable d’humour est moins anxiogène qu’un responsable qui ne va sourire que quand on le pince !

Avec humour, j’entends qu’il ne s’agit pas d’apprendre par cœur les meilleures blagues de Gad Elmaleh ou de Fellag. Un responsable qui a de l’humour, qu’il soit dans la sphère publique ou privée, c’est avant tout un manager qui sait "procréer" de la bonne humeur au travail pour fluidifier la parole de ses collaborateurs. Sa position hiérarchique ne doit aucunement lui être une entrave pour arriver à ce stade.
Bien des gens pensent que le fait de s’amuser et de rire au travail constitue une perte de temps suceptible de nuire à la productivité. Je pense plutôt le contraire. Pour moi une équipe qui rit, c’est une équipe unie.

Je crois viscéralement aux effets induits de l’Humour en termes de motivation et de productivité. Nous nous ne sommes pas tous beaucoup plus à l’aise en face de quelqu’un qui sourit plutôt qu’au regard de quelqu’un de méga-sérieux, qui ne doute de rien et qui prétend connaitre les quatre vérités du monde ?

L’humour est une arme invincible du management de la motivation, j’en mets la main au feu : Savoir rigoler, reconnaître ses faiblesses par un Manager, n’augmenterait-elles pas sa crédibilité lorsqu’il s’agit de faire progresser les autres?

De là, dérive deux types de managers :

1- Celui qui sait tout : majestueux, outrecuidant, inaccessible, ce manager pense détenir son pouvoir par son savoir et son expérience. Ce manager gère un business et non un être humain.

2- Celui qui doute, et en premier de lui-même : humain, empathique, ce manager détient son pouvoir de sa relation à son équipe et de sa capacité à faire progresser celle-ci. Ce manager gère l’humain.
Ma prédilection et mon inclination va sans détour vers le second type de management. Le côté absolument essentiel du doute et de la relativité et du droit à l’erreur et de la délégation sont des piliers importants dans le management ; avec ce doute lié à une certaine dose d’erreur, l’équipe sera motivée comme jamais.

Un manager doit avant tout être humain aux yeux de son équipe. Or, nul être humain n’est parfait. L’humour est un excellent moyen pour faire passer ce message à son équipe.

Quand dans la direction des investissements extérieurs dans laquelle j’ai bossé avant qu’elle ne se mue en Agence, j’avais quelqu’un de très stressé surtout le stagiaire par les enjeux d’un stage impayé, par le travail qui lui a été confié, je ne manquais jamais de lui raconter l’anecdote que ça m’est arrivé le même stress de l’époque. Expliquer à quelqu’un que l’expérience qu’il est en train de vivre, vous l’avez déjà connue, maitrisée et que désormais, c’est à votre tour d’être zen et de rassurer les gens est important.

Dans toutes les études scientifiques , c’est un secret de polichinelle que le sourire est bon pour la santé, il abaisse le rythme cardiaque et réduit temporairement la pression sanguine. Le smile réduit également le stress en libérant des endorphines, lesquelles diminuent naturellement les hormones du stress, nous mettant ainsi de meilleure humeur. Les endorphines, de leur côté, réduisent les sensations de douleur. Le sourire et le rire sont ainsi bénéfiques à la santé. Ils renforcent le système immunitaire en lui permettant de réagir plus rapidement et de manière plus efficace contre les envahisseurs.

C’est pour cela qu’une tendance devient de plus en plus présente dans le secteur privé ; le milieu des entreprirses qui est le management par le sourire surtout pour les managers empressés de réduire leur turn-over et, d’optimiser en productivité et punch.

Tenir son smile, avoir l’aptitude à être épicurien en toute situation, pouvoir garder sa bonne humeur quelle que soit l’ampleur et le sérieux de la situation a des avantages en tant que manager.

Pardoxalement, le management paternaliste est un concept obsolète et vétuste. De nos jours, le relationnel est le sésame du succès du management ; le temps où les managers faisaient amalgame entre autoritarisme et autorité est anachronique.

La bonne humeur et la bonne humour, en toute circonstance, permet d’obtenir au mieux le meilleur de ses équipes car ces dernières se sentent revalorisées, traitées comme des adultes et non pas "infantilisées". Divertir et égayer avec son Team, c’est se garantir une totale implication, un dévouement et un loyalisme plus fort.

A titre illustratif, avoir un manager qui vous donne envie de travailler pour lui,n’est-ce-pas comme en amitié, on préfère toujours le copain qui se marre, optimiste à celui qui se lamente sans cesse ? Et de cette comparaison, en management, il est toujours plus facétieux d’avoir des équipes souriantes que des équipes qui font grise mine durant le temps du travail voire même après, ce qui aura un impact négatif en termes d’effcience et de productivité.


Notre Islam est plus qu’une religion; c’est un mode de vie à part entière. Il nous enseigne à nous comporter convenablement du matin au soir et nous apprend même les meilleurs moyens pour vivre heureux. le sourire n’est-il pas une Sunnah comme l’a enseigné le Prophète SALLA ALLAH ALLAYHO WA SALAM : « Ne néglige aucune œuvre de bien, pas même le fait de rencontrer ton frère avec un visage radieux. » [Rapporté par Muslim Et Timirhi]
Aussi, Abdoullah Ibn Al Harith a dit du Prophète SALLA ALLAH ALLAYHO WA SALAM : « Je n’ai jamais vu quelqu’un de plus souriant autant que le prophète MOHAMMED.. » [Tirmidhi].
le Prophète SALLA ALLAH ALLAYHO WA SALAM n’hésitait d’ailleurs pas à convier ses frères musulmans à sourire. Il considérait d’ailleurs le fait de sourire à un frère en islam comme un acte de charité en atteste ses nobles paroles : « ET Sourire à ton frère est une aumône » [Tirmidhi].



lundi 16 décembre 2019

Le Deuil des Anges


Le lundi 9 Décembre 2019, à l’occasion de la campagne nationale et internationale de mobilisation pour l’élimination de la violence à l’encontre des femmes, le Haut-commissariat au Plan (HCP), a livré les premiers jets de l’enquête sur la violence à l’encontre des femmes au Maroc. 

Bien que la violence envers les femmes et aux filles ne connaissent pas de bordure géographique et culturelle, il faut avouer que les dernières statistiques qui ont été avancées par le HCP font froid dans le dos. En effet, parmi 13,4 millions de Femmes âgées entre 15 à 74 ans, plus de 7,6 millions, soit 57% de la population féminine avait subi au moins un acte de violence, tous contextes et toutes formes confondus. 

Conformément des résultats de l’enquête nationale relative à la prévalence de la violence à l’égard des femmes, sur le volet de la ventilation géographique, la prévalence de la violence faite aux femmes est de 5,1 millions de femmes, soit 58% en milieu urbain et de, 2,5 millions de femmes rurales, soit 55% en milieu rural. 

Par formes de violence, le taux de prévalence de la violence psychologique a atteint le pourcentage de 49,1%, alors que la violence économique est de 16,7 %, la violence physique 15,9% et la violence sexuelle 14,3%. 

Par espace de vie, le contexte domestique, remembrant le contexte conjugal demeure le plus jalonné par la violence, avec une prévalence de 52%, soit 6,1 millions de femmes. 


En outre, le HCP indique, que les autres cadres de vie ont connu une décrue de la violence en singulier dans l’espace public où la prévalence est passée de 13%, suivi par le lieu d’enseignement avec un pourcentage de 19%. 

Avec le foisonnement des nouvelles technologies de l’information et de la communication et l’hémorragie des réseaux sociaux, le HCP invoque la cyber-violence, comme étant une nouvelle forme de violence ayant éclore ; celle-ci touche près de 1,5 million de femmes au Maroc avec une prévalence de 14%, par le biais de courriels électroniques, d’appels téléphoniques, de SMS, …etc. . 

Le risque d’être victime de ce type de violence est plus accru parmi les citadines (16%), les jeunes femmes âgées de 15 à 19 ans (29%), celles ayant un niveau d’enseignement supérieur (25%), les célibataires (30%) et les élèves, surtout les étudiantes sont touchées avec un pourcentage de 34%. 

Le reste des cas de cyber-violence échoit, à part égale de près de 4%, à des personnes ayant un lien avec la victime notamment le partenaire, un membre de la famille, un collègue de travail, une personne dans le cadre des études. 

En outre, l’enquête du HCP relève que 10,5% des victimes de violences ont déposé une plainte après l’incident auprès de la police ou d’une autre autorité compétente, par contre, elles sont moins de 8% à le faire en cas de violence conjugale contre 11,3% pour la violence non conjugale. 

Selon l’enquête du département Lahlimi, la résolution du conflit par consentement, l’intervention de la famille, la crainte de la vengeance de l’auteur de violence, le sentiment de honte ou d’embarras particulièrement en cas de violence sexuelle, sont déclarées comme principales causes qui empêchent les victimes à déposer une plainte auprès des autorités compétentes. 

Ceci ne n’exhibe-t-il pas la "mutité" des femmes Marocaines pâtissant en silence ? 

Aussi, le recours des victimes à la société civile demeure infime suite à la survenue de l’incident de violence qui ne concerne que 1,3% des femmes. Il est de 2,5% pour les victimes de la violence conjugale contre 0,3% en cas de violence dans les autres cadres de vie.  
La furtivité, la pusillanimité et la crainte demeurent prépondérant dans une société macho et phallocentrique où le pourcentage des femmes violentées qui portent plainte à leur agresseur est très infirme et de facto, les résolutions à ces formes de violence et d’agressivité transcendent la paperasserie du département de Jamila el_Moussali. 

Nous pensons, de surcroît, que ce n’est pas la fameuse Loi 103-13 relative à la lutte contre la violence envers les femmes qui va inhumer à la violence contre les femmes. 

Les différents remèdes de lutte contre l’agression et de violence à l’encontre des femmes se situent beaucoup plus en aval pour qu’ils puissent aboutir à des résultats concluants. A cet égard, ne devra-t-on pas revenir vers l’amont à nos Us dictés par l’Islam il y a plus de 14 siècle ? 

Ne devra-t-on pas réitérer nos sources authentiques de notre culte qui rejettent toutes les formes de tutelle et de servilité imposées à la femme les conduisant à une stéréotypisation des rôles sociétaux qui lui sont attribués ? Ce sont ces valeurs authentiques qui apporteront riposte aux extrémistes qui se sont adossés sur certaines interprétations coraniques tronquées à leurs "capriccio", en déraillant vers des déductions vicieuses, sadiques, selon lesquelles l’Islam exhorterait à la violence contre les femmes. 

Loin de tout abus de tout bord de gauche ou de droite, il est un Must de raccommoder les préceptes de l’Islam, réconcilier les concepts coraniques et de la Sunna aux femmes de toutes les classes sociales, en vue de reformater un subconscient humain gravitant dans l’orbite des valeurs de la familiarité, de l’attachement et la dévotion.  

Ne doit-on pas poser ces apostrophes qui montrent les valeurs de la Femme à travers notre histoire? Qui était le premier à croire à la mission ardue et noble de tous les temps et de toute l’humanité du Prophète SIDNA MOHAMMED que la prière d'ALLAH et son salut soient sur LUI ? N’est pas une femme ? C’est une Femme qui est la première épouse du prophète de l'islam, la mère des croyants et croyantes, Khadidja bint Khuwaylid qu’Ibn Kathir la décrit comme une femme noble et d'une grande intelligence. La sainte Khadidja bint Khuwaylid crut tout de suite à la mission de SIDNA MOHAMMED que la prière d'ALLAH et Son salut soient sur LUI, et devient la première convertie après la révélation du Prophète. 

La sainte Khadidja bint Khuwaylid est donc le tout premier être humain de l'Histoire à devenir musulman, d'après les chroniques de Tabari. La sainte Khadidja bint Khuwaylid est la seule des épouses de SIDNA MOHAMMED que la prière d'ALLAH et Son salut soient sur LUI à avoir reçu le salut de la part de l'Ange JIBRIL et le salut d'ALLAH. En effet, lors d'une de ses révélations, JIBRIL aurait dit à SIDNA MOHAMMED que la prière d'ALLAH et Son salut soient sur LUI : « Transmets à ta femme Khadija le salut de son Seigneur et le mien » 

Aussi, quelle est la personne qui a été le pus aimé chez notre prophète ? N’est ce pas une Femme qui est la Sainte AICHA : Selon Amr ibn al 'Ass, il demanda au Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur LUI- : « Quelle est la personne que tu aimes le plus ? Il dit : « 'Aïcha » 

En sus, sur qui le prophète SIDNA MOHAMMED que la prière d'ALLAH et Son salut soient sur LUI s’est rendu l’âme ? N’est ce pas sur les pieds d’une Femme, en l’occurrence sur les saints pieds d’Oummouna AICHA. 

Le Prophète que la prière d'ALLAH et Son salut soient sur LUI a dit un Hadith rapporté par Boukhâry et Mouslim "Veuillez du bien aux femmes. Elles ont été créées d’une côte et la côte la plus tordue est celle de la partie supérieure. Si tu cherchais à la redresser, tu la briserais, mais si tu la laissais ainsi, elle resterait tordue, je vous enjoins donc d’être bons avec les femmes." 

Aussi, d'après Abou Houreira qu’ALLAH l'agrée, le Prophète que la prière d’ALLAH et Son salut soient sur lui a dit: "Les croyants ayant la foi la plus parfaite sont ceux qui ont le meilleur comportement et les meilleurs d'entre vous sont les meilleurs avec leurs femmes". 

Au regard de cette agression à l’encontre des femmes, le Prophète, paix et bénédiction sur LUI, nous recommande dans ce récit, la piété envers les femmes et la nécessité de se montrer affectueux, affectif et affable avec elles, pour preuve, il les fait ressembler à des amphores pour exprimer leurs fragilités et leurs sensibilités. Parmi ses dernières paroles avant son décès :

 " Je vous conseil la bonté envers les Femmes". 

In fine, la femme n’est-elle pas une jolie mélodie quand l’homme est un bon musicien ? Soyons de bons Musiciens !!! A toutes les Femmes, vous êtes d’anges-heureuses, il ne vous manque que des Ailes !!! 



Older Posts